Blog

 ➥  Blog  ➥  Catherine Ryan, OSM

Catherine Ryan, OSM

Tuesday, July 28, 2015


I am here at the second session of the General Chapter 2014/5 because I was a member of the Constitutions Committee in the UK Community and took part in the International Meeting in Montreal in December 2014, which I really enjoyed. It’s somewhat strange to come into a Chapter already constituted when I wasn’t there at the first session but it’s a real joy to meet up with sisters I have met on previous occasions and whom I haven’t seen for maybe six years, and to meet a few of those whom I haven’t met before. Right away there’s a camaraderie, but more than before, a sense that we know, understand and respect one another from the different Communities in a more profound way, that the reality of One Congregation is emerging. Internationality matters. And it matters not just in that nice fuzzy feeling that ‘it’s great we have all those sisters in eight other countries than our own’, but in the sense that we need each other, that we are learning to understand who we are as an International Congregation because of the links we are forging between us as individuals and ourselves as Communities and we are the stronger and better for it – each Community, each small group, brings a gift that is being revealed to all and helps us to live the mission of the Congregation more deeply in all the places we find ourselves. Now, we always find elements of this when we meet at Chapter but we are hearing ourselves say more insistently that this time, it matters how we take this home and how we keep this alive and growing when we are home! Please join us in praying to find ways in which this can happen.

 

Je suis présente à la seconde session du Chapitre Général 2014/15 car j'étais membre du Comité des Constitutions dans la communauté du Royaume-Uni et j'ai participé à la Réunion internationale à Montréal en décembre 2014, que j'ai beaucoup appréciée. C'est un peu étrange d'arriver dans un Chapitre qui est déjà constitué, alors que je n'étais pas là lors de la première session, mais c'est vraiment un bonheur de rencontrer des sœurs que j'ai déjà rencontrées à plusieurs occasions et que je n'ai pas vues depuis près de six ans, et de rencontrer quelques unes des sœurs que je ne connaissais pas. On note tout de suite une camaraderie, mais surtout, plus qu'avant, un sentiment de se connaître, se comprendre et se respecter toutes davantage, peu importe la communauté d'où l'on vient, un sentiment que la réalité d'Une Congrégation est en train d'émerger. L'internationalité est importante. Et elle n'est pas seulement importante parce que l'on a la douce sensation d'avoir plein de sœurs venant de huit autres pays, mais plutôt parce que l'on ressent que l'on a besoin les unes des autres, et que l'on apprend à comprendre qui nous sommes en tant que Congrégation internationale, grâce aux liens que nous forgeons en tant que personnes individuelles et en tant que communauté. Nous devenons meilleures et plus fortes  – chaque communauté, chaque petit groupe, apporte un don qui est révélé à toutes et nous aide à vivre davantage les missions de la Congrégation dans tous les endroits où nous nous trouvons. C'est vrai, nous nous trouvons toujours des points communs lorsque nous nous rencontrons au Chapitre, mais cette fois, tout le monde insiste pour dire que la manière dont nous allons ramener cela chez nous et dont nous allons le garder en vie chez nous est importante! Veuillez prier avec nous pour que l'on puisse permettre cela.

Catherine Ryan